17 filles

17 filles17 Filles

Comédie dramatique
De  Muriel & Delphine Coulin   (FRANCE    2011      1h27)

Fiche Technique
Réalisation :Muriel Coulin et Delphine Coulin . Scénario : Muriel Coulin et Delphine Coulin. Producteur : Denis Freyd. Chef déc. :Benoit Pfauwadel. Montage : Guy Lecorne; Musique : CyColeman .
Distribution : Louise Grinberg (Camille); Juliette Darche (Julia); Roxane Duran (Florence); Esther Garrel (Flavie); YaraPilartz (Clémentine); Solène Rigot (Mathilde).

Synopsis :

Dans une petite ville au bord de l’océan, dix-sept adolescentes d’un même lycée prennent ensemble une décision inattendue et incompréhensible aux yeux des garçons et des adultes : elles décident de tomber enceintes en même temps. Ce film est inspiré d’un fait divers survenu en 2008.

Le réalisateur
Delphine et Muriel Coulin grandissent à Lorient en Bretagne. Muriel devient assistante caméra dès 1989 sur des films de Louis Malle, Diane Kurys, Krzysztof Kieslowski, AkiKaurismäki, Emmanuel Finkiel et Carol Wiseman. Delphine coproduit des documentaires pour la chaîne Arte avant de se lancer dans l’écriture. Ensemble, elles écrivent et réalisent les courts métrages IL FAUT IMAGINER SISYPHE HEUREUX (1997), SOUFFLE (2000), GERMAIN (2002) et ROUE LIBRE (2002), où elles filment la rencontre des générations, les prises de conscience, la réalité sociale et les rêves ultimes. Muriel est directrice de la photographie sur LE PONT DU TRIEUR (Charles de Meaux & Philippe Parreno, 2000) et HÔTEL DES LONGUES PEINES (Hélène Angel, 2007). Delphine gravit les marches du succès avec ses romans « La Trace » (2004), « Une seconde de plus » (2006), « Les Mille-vies » (2008) et « Samba pour la France » (2011). Muriel réalise des documentaires dont un portrait d’Olivier de Kersauzon pour la collection télévisée EMPREINTES (2008). Elles se retrouvent pour le court portrait documentaire d’un immigré clandestin SEYDOU (2009). Un fait-divers survenu dans une ville des Etats-Unis en 2008 sert de canevas à leur premier long métrage de fiction lancé à la Semaine de la Critique cannoise : 17 FILLES

Critiques
“17 Filles” est un récit filmé à hauteur d’adolescence dans lequel il puise toute sa vérité sans cesser de paraître une oeuvre de fiction. Les actrices sont remarquables, véritablement concernées par cette fièvre maternelle. (Le Parisien)

Les sœurs Coulin ont bien su voir toutes les potentialités que recèle un corps de fille mère élevé à la puissance 17. (…) Et le film, au-delà des dix-sept grossesses forcément métaphoriques, de prescrire cette belle ordonnance  : l’avenir doit puiser dans le passé pour féconder le présent. (Les cahiers du Cinéma)

S’il fallait rapprocher “17 Filles” d’un autre film, ce serait de “Virgin Suicides”. Même langueur pop, même image délicatement granuleuse, même genre de casting féminin hétérogène (…). (Première)

17 filles” filme au plus près, mais sans esprit critique, l’univers, les rêves, l’insouciance de Camille et de ses amies, et leur regard sévère sur des adultes désemparés. (La Croix)

Ce contenu a été publié dans Les fiches de films 2012-2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *