Les cachetonneurs

les cachetonneursLes cachetonneurs

Denis Dercourt ( 1999 – 90 mn)

Fiche technique 

Metteur en en scène et scénariste: Denis Dercourt – Directeur photo : Jérôme Peyrebrune – Ingénieur du son : Paulo De Jésus-  Avec Pierre Lacan, Marc Citti, Serge Renko, Ivry Gitlis, Marie Christine Laurent

Synopsis:

Six musiciens qui vivent de cachets se retrouvent dans un château en Normandie pour préparer le concert du nouvel an. Mais l’équipe réunie par Roberto, le contrebassiste, n’est pas exactement celle prévue au départ. Seul Lionel, le violoncelliste, est sûr, Roberto a du faire appel à Martial, altiste maniant mieux le verbe que l’archet, à la flûtiste Thérèse, sur le point d’accoucher; la violoniste est une éléve du conservatoire; quant au clarinettiste, il a été imposé par le châtelain et le prestigieux chef d’orchestre qui doit les diriger tarde à arriver.

Critiques :

“Denis Dercourt filme les qualités et les défauts des musiciens, parfois même leur étroitesse d’esprit, mais il le fait toujours en complice. Il est l’un d’eux, il appartient à la famille. (Chronic’art)

La ligne du récit est constamment chahutée (…) , la note du film n’est pas donnée une fois pour toutes, elle change et fait résonner dans les graves des situations qu’on croyait parties dans les aigus de la comédie… Sur toute la gamme, un premier film très malin (Libération)

Denis Dercourt, qui aime – et connaît – la musique, c’est visible, filme les querelles de ses zozos avec tendresse et fantaisie… Les comédiens sont épatants ( Télérama )

..on apprécie la mise en abyme du cinéma par la musique, tout en regrettant que la mise en scène, en peaufinant les seuls dialogues, ne parvienne à donner au film la portée qu’il mérite. (Le Monde)

Propos du réalisateur :

(extrait entretien avec Jean Libowitz)

Les cachetonneurs, pouvez vous préciser le terme ?

Ce sont ceux ou celles qui vivent du cachet, dans quelque domaine que ce soit. C’est une expression très courante en musique classique, où l’on cachetonne pour payer ses études au Conservatoire et ensuite on continue parfois toute sa vie….  Comment travaillez – vous avec vos acteurs ? Je suis attaché à deux choses avant tout, qui ont d’ailleurs toutes deux à voir avec la musique : il s’agit de la justesse et du rythme. La justesse des dialogues et du jeu et le rythme du récit. Je n’écris pas mes dialogues avant d’avoir choisi mes acteurs.

Ce contenu a été publié dans Les fiches de films 2012-2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *